13 juin 2021

Le parking


Tiens, un mail de M. Pajouasse. Qu'est-ce qu'il me veut ?... Allons voir, allons voir... 

Bets bonjour, 

Je suis en train de préparer l'AG de juin. Pourriez-vous me confirmer le rajout des résolutions suivantes comme vos courriers AR le demandent :
- changement des portillons,
- contrat d'entretien,
- audit de l'électricité,

M. Pajouasse
Syndic

Il manque le parking ! Les infiltrations même qu'on croirait les chutes du Niagara sont passées à l'as !... Il fait exprès ou quoi ?... Il a reçu ma lettre et ne peut pas refuser. Il m'a même confirmé ! Grrr, grrrr... Reste calme pupuce. T'as dit que t'avais fini de t'énerver contre lui. Appelle-le tranquilou, hein.

- Allô, M. Pajouasse ? C'est Bets !
- Oui, bonjour Bets !
- Dites-moi, M. Pajouasse, je viens de lire votre mail... Il manque le parking !
- Oui, euh... Ce sont des travaux complexes... C'est du boulot... Euh...
Il a oublié ! Normal, il ne comprend rien, il oublie tout... Pffff... Quand je lui ai demandé de réparer l'interrupteur au fond du couloir, il m'a répondu qu'il n'y avait pas d'interrupteur à cet endroit- là...  Pffft... Pour sûr il croit que les devis c'est pour cette année. Calme, calme... Respire, pupuce... 
- Vous avez oublié ?...
- Euh...
- Ne soyez pas gêné : je comprendrais fort bien. Avec toutes ces copropriétés à gérer, c'est un peu normal que vous vous mélangiez les pinceaux. Mais rassurez-vous : je ne vous ai pas demandé des devis pour l'AG de cette année. J'ai demandé un vote de l'AG pour que vous proposiez des devis l'année prochaine. À l'AG de 2022, si vous préférez. Ainsi vous avez le temps, et les copropriétaires vont s'habituer à l'idée des travaux. Donc y a pas de souci, n'est-ce pas ?
- Euh... Aaaargh... C'est à dire que... Hum, hum... Oui, bien sûr Bets. Vous pouvez compter sur moi ! Comme d'habitude, à votre service... Pffft...
- À la bonne heure ! Au revoir M. Pajouasse. Et pensez bien à la mousse sur le toit.

15 mns plus tard : pourquoi tous ces Euh... aarrgh,... Hum, hum... Pffft.. Suis-je bête ! Il n'avait rien oublié du tout et avait très bien compris. Peut-être même qu'il avait ma lettre sous les yeux. Ce qu'il veut, c'est qu'on ne parle pas du parking ni cette année, ni l'année prochaine, ni jamais. Trop de boulot les gros travaux. Son mail, c'était pour voir si, entre amnésie et compassion, j'allais lâcher l'affaire. Sauf qu'il y a eu embrouillamini, et je l'ai eu sans en avoir l'air. Hé, hé !

SHARE:

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Babillages and Co © 2015 | Designed by pipdig